LCD Soundsystem

Les lois de la dance de James Murphy. Le DJ, producteur, remixer et patron de label new-yorkais décrit lui-même son projet musical LCD Soundsystem comme suit : “Gay stuff. Disco. Records that you used to hate but are kind of cool now that you heard them again years later at your friends house. Hipster nonsense. A band.” L’homme était déjà superhip (“the Pharrell Williams of punkfunk”) lorsqu’en 2005 avec ‘Daft Punk Is Playing At My House’ il se fait d’un coup une place sur la scène dance américaine. Un succès incontestable qui lui a valu, à juste titre, un Grammy Award. LCD Soundsystem surprend encore peu de temps après avec ‘45:33’ (2006), un titre pour coureur de fond, commandé par Nike. C’est l’échauffement avant la course. Ça s’appelle ‘Sounds Of Silver’ (2007) mais ça aurait très bien pu être ‘l’hybride parfait rock et dance’ ou ‘aperçus de l’Amérique du début du 21e siècle’. Personne ne ressent et résume aussi bien l’esprit du temps que Murphy. De son nouvel album il en dit surtout qu’il pourrait être le dernier en tant que LCD Soundsystem. Mais bon… ça, il l’a déjà dit quelque fois.